Pourquoi sortir du trou ?

Parfois on se sent pas bien, certains parlent de dépression, de moments de faiblesse, cet lecture est pour toi, si tu as besoin, lit jusqu’au but.

Parfois, la lumière de la vie se tamise, ou s’éteint et on se sent dans un « trou ».  Un trou, profonde, obscure, silencieux, mystérieux, un trou trop calme, presque plaisant.

Ne te fais pas piéger dans le trou !

Pourquoi? 

Primo, un trou ce n’est pas un blanc dans le film de ta vie, c’est le néant. Et le néant est l’inverse de la vie, c’est la solitude en effet, le silence paisible, ça a l’air presque de te plaire. Mais l’obscurité te ramène très vite à  la tristesse…

Tu te sens comme ça ? Dans un trou ?

Parfois tu penses que tu n’arrives pas à t’en sortir et tu te poses cette question : pourquoi je suis là, comme m’en sortir ? Et ces pensées deviennent de plus en plus tristes et sans espoir car les réponses à « pourquoi  moi ? » et les « comment sortir de ce trou ? » n’arrivent pas.

Il faudrait mieux se demander « pourquoi sortir du trou ». Pose-toi peut-être les questions suivantes : Quel intérêt  du sortir du trou ? qu’est ce que ça change ? Qu’est ce que je peux faire à la place de déprimer ? J’ai des activités ? de projets, des amis, des enfants, un conjoint, une jolie ville à parcourir, j’ai juste mon chat, ou cette jolie photo de quand j’était petite ? Un bon film à voir ? Il y a toujours au moins une chose de positive dans le chaos, essaie de le trouver, ça sera ton point d’accroche, et au fond tu le sais, il y a une petite lumière qui brille encore au fond de ce trou.

« mais je suis si triste… »

Je sais que tu es triste, je sais que tu as envie de partir, et même tu as parfois cette idée de te mettre en off, de t’éteindre pour de vraie, « disparaître ça sera si simple », des idées noires. Je sais. Mais ça fait partie de ce processus de changement, tu es en train de changer pour une évolution positive, tu ne le sais pas encore.

Il y a des choses qui bougent à l’intérieur de toi, qui ne peuvent pas rester en silence et ça te fait pleurer. Cette tristesse a besoin de sortir, mais tu as besoin de la maitriser, tu ne peux pas la laisser sortir comme ça.

« encore des discours vides »

Tu  as marre que l’on te parle de Dieu, tu es si fatigué que l’on te disse que tu n’es pas si malheureux que ça. Tu as marre que l’on te fasse la liste de ceux que va bien ? Et oui tu as le droit aussi à te plaindre, à te sentir triste, ce qui n’est pas grave pour les autres pour toi c’est un drame, mais oui c’est ton drame et tu en as le droit, mais ne te laisses pas mourir.

Pleure, crie un coup, mais lève-toi de ce lit, quitte ce canapé, le par-terre n’est pas confortable, ne te jette pas sur la table, arrête de manger tout ce que te passes sous le nez pour essayer de remplir le vide ou au contraire non te laisse pas affamer.

Tu sais bien que tu te fais plus de mal. Allez, sort, appelle un ami, demande lui comme il va, parle avec un passant, le boulanger. Ne laisse pas que ça dure plus de 24 heures, s’il te plait.

Franchement on va s’en sortir !

Les envies de mourir ne sont pas là à cause d’une réelle idée de quitter ce monde, au fond tu veux juste recommencer, effacer le mauvais. Dans ce cas tu peux le faire, tu veux changer, change mais tu n’es pas toi même  dans « le mauvais ».

Alors, qu’est ce que se passe ? Pourquoi ton cœur bat à mil à l’heure ou pourquoi cette envie de pleurer en continu ? Cette sensation tu ne l’aimes pas ? tu n’arrives pas à avaler la nourriture, tu n’arrives pas à parler et tu as l’impression que tu n’as pas d’air.

Ok commence pour respirer, respire profondément. Change d’endroit, cette sensation ne t’arrives pas tout le temps, c’est de temps en temps ou peut être c’est la première fois, alors l’intérieur de toi, a besoin de changer, change. Change d’endroit, respire.

Tu sais il faut juste attendre à que ça passe sans que des actes de colère ou de tristesse te fasses marquer à vie ce moment, préfère une trace écrite de ce moment, une photo. Fait vraiment attention puisque en réalité tu es quelqu’un de très intelligente grâce à ta sensibilité, à ce que tu as vécu, que même si de fois ça fait du mal, ça t’as rendu plus fort, tu l’es, tu es plus fort que des autres personnes et tu as développé cette sensibilité si spéciale.

Tu le sais. Lève toi. Va prendre une douche, un douche tiède, écoute le son de l’eau sur ta tête. Tu es plus sensible en ce moment. Si tu es énervée met de l’eau froide sur le visage, regarde toi dans le miroir, mais non pas quand tu pleures, regarde toi dans un moment de silence, regarde comme c’est merveilleux ce visage, c’est presque de la magie, c’est toi, là même triste ou énervé c’est toi, tu as un « toi » ça t’appartiens. Tu as tant de choses que tu as oublié que tu avais. Regarde tes yeux, c’est magique.

Prend un papier écrit, dessine, je sais c’est plus facile de le dire que le faire. Mais s’il te plait, comprend-le, il faut juste respirer et changer de lieu, c’est un premier pas. Commence par là. Ça va passer. Je suis là avec toi. Changer c’est dur,  ce que tu crois avoir perdu, n’était qu’un déclic, ce n’est pas une perte, tu as gagné quelque chose, même si ça paraît atroce, tu le comprendras plutard, tu es en train de grandir, de grandir encore et plus, tu vas même pouvoir aider les autres.

On essaie encore

Il faut juste tenir le coup. Un petit peu encore, respire, ne reste pas sans bouger, va au parc. Sortir du trou, sort, pour ne pas rester à l’intérieur. Il faut que ça sorte. Ne met pas la peine et la douleur au fond de toi, l’objet perdu ne doit pas rester a l’intérieur, même si tu penses que ça te permet de « l’avoir ». Laisse le partir, il a besoin de partir et tu as besoin d’apprendre à vivre sans. Si non, cette perte serait en vain.

Respire et n’oublie pas qu’il y a, au milieu de tout ça, quelque chose qui va bien, une personne que t’aime, une personne qui a besoin de toi.

Si tu ne trouves pas tout de suite, je t’envoi de la énergie positive blanche et dorée, intemporel et universel, c’est l’amour qu’il y a en toi aussi. Ne reste pas dans le trou car tu ne veux  pas y rester, tu le sais. L’univers a besoin aussi de toi.

Tu es l’être le plus merveilleux qui existe, tu es un être de lumière, brille et scintille comme les étoiles dans le ciel, sourit avec un sourire qui vient du coeur. Ne te laisse pas abattre.

Et si tu as besoin écris-moi, on se fera compagnie

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :