à nouveau ma nouvelle-nouvelle vie !

2015 Prise de conscience, ma vie m’appartiens, my life : my choice !

2015 Prise de conscience, nous nous occupons beaucoup trop d’améliorer nos vies et nous oublions que facilement les moyens d’amélioration deviennent le but. Un meilleur salaire pour mieux nourrir ma famille, mais pour avoir un meilleur salaire je travaille trop et j’abandonne ma famille.

Dans le chemin j’ai oublié que je voulais surtout donner le meilleur de moi à ma famille. Et si je commençais pour être présente ?

2015 Prise de conscience, seulement faire ce que j’ai envie de faire ! C’est pourtant simple, mais quelquefois nous nous efforçons à faire ce que nous n’avons pas envie avec l’excuse que nous nous adaptons facilement et que nous sommes « capables ».

Mais quel courage ! Nous sommes forts, capables de faire ce que nous ne voulons pas faire… seront-nous capables de faire ce que nous avons vraiment envie de faire ?

Réaliser nos rêves est définitivement un acte héroïque et un vrai signe de courage, ça relève de la maturité spirituelle. Mais la sagesse arrive quand nous n’avions plus besoin et dans la naïveté de notre jeunesse nous acceptons les pressions extérieures et nous n’écoutons plus notre âme. Nous oublions pourquoi fait-on ce que l’on fait jour après jour et au but d’un moment, quand nous sommes déchirés par l’effort et la pression, nous nous retrouvons totalement vidés à nous demander : comment nous sommes arrivés là ?

« Qui peut plus, peut le moins », dicton de fainéant, si l’on peut le plus il faut faire plus, si nous avons un rêve il faut l’accomplir et non pas rester à faire ce que la société nous impose, puisque ton unique et véritable obligation est d’être heureux. Et quand nous sommes heureux tout va de l’avant, même notre entourage devient heureux, alors pourquoi attendre ?

Je décrète aujourd’hui 11 septembre 2015, comme la date de mon nouveau départ ! Et oui, encore une fois. De toute façon, pour apprendre à marcher, un enfant essai plusieurs fois et se retrouve par terre, il pleure, ça fait mal, mais il se relève et un jour il finit pour maîtriser la course, on appelle ça grandir.

Je suis prête à grandir !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :